Déficience intellectuelle chez les enfants : conseils aux parents

Déficience intellectuelle chez les enfants : conseils aux parents

25 juin 2020 Non Par

Le handicap intellectuel chez les enfants est défini comme la difficulté à développer la partie cognitive de l’apprentissageet la communication et dans la résolution des problèmes. Ils trouvent un obstacle dans les comportements d’adaptationLes compétences sociales de sa vie sont rendues difficiles dans des actes aussi fondamentaux que les suivants une routine ou dans l’application de mesures d’hygiène.

Les handicaps vont de la forme la plus légère à la plus grave. Dans tous ces cas, vos symptômes peuvent apparaître dès la naissance ou, de manière plus significative, dans la petite enfance c’est à ce moment que ses effets commencent à se faire sentir. Dans tous ses cas, elle ne peut être traitée comme une maladie, donc elle n’a pas de remède, mais elle a pu dériver comme le développement d’une autre maladie ou par héritage génétique.

Signes de déficience intellectuelle et de handicaps associés

L’un des les premiers symptômes que l’on peut trouver chez les enfants, c’est que prendre le temps de s’asseoir, de ramper ou de marcher, même s’ils ont des difficultés à apprendre à parler beaucoup plus tard que les autres enfants.

Les autres signaux que nous pouvons associer sont le retard dans l’apprentissage, la difficulté à résoudre les problèmes de la vie quotidienne, à penser logiquement et à percevoir les conséquences de leurs actions, ils ont aussi des difficultés pour comprendre les normes sociales.

Souvent, nous nous retrouvons surtout les handicaps liés Dans le cadre de cette difficulté intellectuelle, de nombreux enfants manifestent problèmes d’élocution, perte d’audition, épilepsie, insuffisance cérébrale ou paralysie, voici quelques exemples de ce qui pourrait être affilié.

Conseils aux parents

  • Il est important de s’informer et d’en apprendre le plus possible sur la déficience intellectuelle sur les enfants. Lire et s’informer vous aidera à mieux comprendre votre enfant. Il existe aujourd’hui une grande quantité d’informations sur ce sujet, sous de nombreux formats, vous pouvez toujours d’utiliser des livres, des magazines et surtout l’internet. Il est important que vous vous assuriez de trouver des sites web fiables, car bien souvent, ils ne proposent pas d’informations avec une garantie totale. Veiller à ce que d’autres membres de la famille pour aider à trouver et à lire Ce type d’information permettra également de mieux comprendre le sujet, ce qui sera utile à tous à un niveau général.

Le handicap intellectuel chez les enfants

  • Vous devez essayer planifier et générer un calendrier d’activités en fonction de l’âge de l’enfantil est important de l’encourager à être capable d’être très indépendant, qu’il est lui-même apte à être manger, s’habiller et faire sa toilette. Toutes ces réalisations et compétences peuvent être consignées par écrit et de nouvelles réalisations ou tâches peuvent être ajoutées selon les besoins.
  • Suivre les étapes de leur évolution pédagogique au sein de l’école est une autre bonne option. De nouvelles idées peuvent toujours être créées ou corrigées et même soutenues dans leur apprentissage. Parler à d’autres parents de handicaps similaires permettra de partager de nombreux conseils et surtout un soutien émotionnel. A ce stade, il convient de noter qu’il ne faut pas s’engager dans des conversations négatives, qui ont une orientation négative sur le sujet. Il est toujours bon être entouré d’amis et de parents bien intentionnés qui apportent des idées et qui s’accordent sur des objectifs positifs, ils doivent partager leur compréhension et leur empathie.
  • Recherchez des points de soutien et des activités sociales, essayez d’amener l’enfant à socialiser avec d’autres personnes et à s’asseoir dans un environnement confortable. Des exercices ou des jeux où ils peuvent utiliser la peinture, le modelage ou le pétrissage promouvoir le développement sensoriel et moteurUne autre activité très bénéfique est la musicothérapie où la musique est utilisée pour mettre en valeur santé mentale et physique, accélère la réadaptation et favorise la communication et les relations sociales.
  • N’ayez pas peur à parler et à chercher du soutien en s’adressant à des professionnelsLe médecin, tel que votre médecin de famille ou un spécialiste du domaine, s’engage à vous offrir toute sorte d’aide et peut vous recommander de nombreuses sources d’informations utiles.