Des plantes toxiques pour les bébés et les enfants – attention !

Des plantes toxiques pour les bébés et les enfants – attention !

11 mai 2020 Non Par Laurence

Quand il y a des petits enfants, et surtout des bébés, vous devez faire particulièrement attention aux plantes que vous mettez à l’intérieur de la maison. Et c’est parce que, malheureusement, certains d’entre eux sont toxiques pour les gens, alors imaginez quand il y a des bébés dans la maison. L’empoisonnement par ce type de plante est plus fréquent qu’il n’y paraît, soit à cause d’une réaction allergique ou de la peau, soit, dans les cas les plus graves, à cause de l’ingestion.

Certains des Les plantes les plus communes et les plus toxiques se trouvent dans les jardins, les patios et à l’intérieur des maisons. Voici une liste des plus courantes, bien qu’elles puissent avoir un autre nom dans votre région. Les substances toxiques sont les azalées, le caladium, les jonquilles, l’oreille d’éléphant, les baies de houx, la jacinthe, le lanthane, le gui, le laurier-rose, le philodendron, la rananculus et la glycine. Ne vous inquiétez pas, car la plupart de ces plantes doivent être ingérées en grande quantité pour provoquer des blessures graves, mais personne n’aime avoir peur.

Comment éviter les accidents avec votre bébé

Aussi évident que cela puisse paraître, si vous voulez éviter que votre bébé ne soit empoisonné par des plantes, ne le mettez pas à sa portée. Expliquez à votre enfant qu’il ne doit pas les toucher ni les mettre dans sa bouche. Les bébés les plus exposés sont ceux qui ont tendance à tout mettre dans leur bouche, et les enfants de 4 ou 5 ans qui aiment jouer avec des expériences dans la cuisine ou avec des potions.

En général, les plantes les plus toxiques ont une goût très désagréable, amère ou aigre, de sorte que les bébés ne consomment presque jamais de grandes quantités. Si vous mangez de ces plantes, retirez tout ce que vous avez dans la bouche et rincez le tout avec de l’eau. Pour rester calme ou tranquille, appelez le Centre national de toxicologie, 91 562 04 20 et leur décrire la plante ou leur dire son nom. Ce téléphone travaille 24 heures sur 24alors n’hésitez pas à demander.

Prenez les précautions à prendre après avoir manipulé vos plantes. En général, on le fait avec des gants, mais parfois on le fait sans eux. Lavez-vous soigneusement les mains avant de toucher ou de tenir votre bébé. La peau des bébés est plus sensible que celle des adultes.

Les symptômes les plus courants des plantes toxiques

Le laurier-roseIl est très présent dans les jardins, et ses fleurs frappantes sont très toxiques. Les symptômes de son empoisonnement sont les suivants l’arythmie, les vertiges et les tremblements. A l’extérieur, le lierre, dont les fruits et les feuilles peuvent devenir très dangereux, est commun.

Le dieffenbachia est une plante commune, à l’intérieur des maisons. Elle se caractérise par de grandes feuilles aux bords verts, mais aux centres blancs ou jaunes qui s’effacent en taches originales et colorées. Si votre fils ou votre fille le mordait, il aurait de légères irritations cutanées.

Nous parlons maintenant de des fleurs qui attirent souvent l’attention des enfantsou même choisir de décorer leurs fenêtres sans savoir qu’elles peuvent être un danger. Les hortensias ont un composé dérivé du cyanure, ce qui les rend toxiques et dangereux. Le Bulbes de violettes des Alpes de fleurs subtiles et d’un arôme agréable, ont une substance très toxique. La primevère émet des substances toxiques pendant sa floraison. Ce sont des alcaloïdes qui peuvent provoquer des nausées et des vertiges. Ses feuilles vertes peuvent également provoquer des allergies.

Le feuilles de tomate sont potentiellement dangereuses, alors n’oubliez pas que les feuilles ne sont pas un bon ingrédient pour vos salades. Le brugmansia suaveolensC’est un bel arbuste très toxique, surtout son écorce. Il s’agit d’un plante hallucinogèneavec des effets imprévisibles et très dangereux. Et si nous parlons de plantes hallucinogènes, vous ne savez peut-être pas que certains cactus le sont. Il est très rare qu’un enfant soit intoxiqué par ces plantes, car les pics les persuadent déjà.