La peur du noir chez les enfants

La peur du noir chez les enfants

3 juin 2020 Non Par

Beaucoup d’enfants ont peur du noir, ce qui arrive très souvent et doit être traité avec respect avec le petit. En de nombreuses occasions, Ce sont les adultes eux-mêmes qui provoquent ce genre de craintes chez les enfants, depuis l’utilisation d’expressions qui poussent l’imagination des enfants à inventer des situations vraiment terrifiantes pour eux.

Pourquoi la peur du noir apparaît-elle ?

Pour les parents, cette peur soudaine du noir peut être déconcertante. En général, les enfants développer cette peur entre l’âge de 3 et 8 ans. En d’autres termes, les bébés et les jeunes enfants s’habituent à dormir seuls et dans le noir sans développer cette peur. Bien que les raisons en soient inconnues, à un certain moment de leur croissance, l’imagination et les expériences de vie peuvent faire craindre le noir aux enfants.

Cette peur peut être due à de nombreuses raisons, un changement de domicile, une expérience à l’école ou dans un endroit inconnu, et même un simple changement de mobilier ou de chambre, peuvent susciter la peur chez l’enfant. Habituellement, la peur du noir apparaît à l’heure du coucherlorsque l’enfant doit rester seul dans son lit et dans sa chambre.

Dans de nombreux cas, peut être juste un moyen de prolonger la journéeparce que lorsque vous vous endormez, les jeux et l’amusement sont terminés. Dans d’autres cas, cependant, il peut s’agir de quelque chose de plus profond auquel il faut remédier pour éviter des complications chez l’enfant.

Que faire si votre enfant a peur du noir

La peur du noir chez les enfants

Avant d’agir, il est très important d’évaluer s’il s’agit d’un signal d’alarmeou si l’enfant a vraiment peur du noir et que l’idée de passer la nuit seul devient terrifiante. Dans le premier cas, vous pouvez le détecter par des signaux comme

  • Un enfant essaie de retarder l’heure du coucher par des jeuxDans ce cas, il ne montre pas vraiment de peur ou ne ressent pas la peur, c’est plutôt une tentative d’allonger la journée et les jeux. Ce que vous pouvez faire face à cette situation, est de rester ferme. Parlez à votre enfant et rappelez-lui que la nuit est faite pour dormir et que les jeux sont terminés. Essayez de ne pas céder au chantage, en essayant toujours de soutenir votre enfant.
  • Il pleure, il est anxieux, il vomit mêmeVotre enfant a peur du noir et il est très important de ne pas sous-estimer la situation. L’enfant peut souffrir d’un épisode d’anxiété important qui, s’il n’est pas traité correctement, peut entraîner des troubles majeurs du sommeil. Essayez de calmer votre enfant dans sa propre chambre, en lui expliquant qu’il est dans son propre lit, protégé et avec vous au cas où il aurait besoin de quelque chose. Vous pouvez également laisser une petite lumière pour que le petit se sente plus en sécurité, mais au lieu de la placer dans sa chambre, laissez la lumière à l’extérieur de la pièce, dans le couloir ou la salle de bain, par exemple. L’idée est d’éloigner progressivement la lumière, jusqu’à ce qu’il ne soit plus nécessaire de la laisser allumée la nuit.

Quand aller chez le médecin

Les enfants ont peur du noir

Dans certains cas, la peur du noir peut devenir un grave problème d’insécurité, provoquant les problèmes de sommeil et entraînent des troubles émotionnels. Il est donc très important d’évaluer la situation et d’aller chez le médecin si vous pensez que vous ne pouvez pas résoudre ce problème avec des méthodes à domicile. Par exemple :

  • Jeux dans l’obscuritéL’enfant est habitué à passer du temps dans le noir, à jouer avec toute la famille ou avec des amis
  • Chanter des chansons ou raconter des histoiresLa chambre de l’enfant : elle crée un environnement de type camp dans la chambre de l’enfant avec le moins de lumière possible. Chantez des chansons ou racontez une histoire pour aider l’enfant à s’endormir, éviter qu’ils ne soient des histoires d’horreur car ils auraient l’effet inverse.

Si la situation devait s’aggraver, n’hésitez pas à aller chez un spécialiste.